L'échappée rakugo

Vocabulaire du Rakugo

(Temps de lecture : environ 3 minutes)

Le 18 août 2021 sera disponible en français chez Le Lézard Noir le manga qui a inspiré l’anime que beaucoup d’entre vous connaissent Shôwa Genroku Rakugo Shinjû – Le rakugo ou la vie.
En amont de cette sortie très attendue – qui s’appellera Le Rakugo, à la vie, à la mort – je vous propose ce mois-ci une liste non-exhaustive de quelques termes récurrents du monde du Rakugo. Par ordre alphabétique.

Débayashi 出囃子 : Le « générique ».

C’est sur ce morceau de musique que l’artiste entre sur scène. Chaque rakugoka a son débayashi attitré. Il n’y a pas de débayashi lorsque le rakugoka quitte la scène.

Futatsumé 二つ目 : Le grade suivant le zenza.

Le rakugoka est considéré comme professionnel et peut commencer à gagner sa vie grâce à son art, tout en l’améliorant en vue d’accéder au grade final de grand maître shin.uchi真打 et prendre à son tour – ou pas – des disciples sous son aile.

Haori 羽織 : Le vêtement de cérémonie que porte le rakugoka sur son kimono.

Autorisé à partir du grade de futatsumé.

Kôza 高座 : Littéralement « s’assoir en hauteur ».

La scène surélevée sur laquelle monte le rakugoka.
Par extension, kôza signifie souvent la performance de rakugo en elle-même.

Minarai 見習い : Littéralement « apprendre en regardant ».

La toute première étape d’un an du futur rakugoka. Il suit son maître partout pour observer, sans jamais rien toucher ou faire de son propre chef, sauf porter les bagages.

Mékuri めくり : Littéralement « tourner la page ».

La feuille de papier que tourne le zenza et qui porte le nom du rakugoka qui va entrer en scène.

Nagaya 長屋 : Littéralement « la longue maison ».

L’habitat populaire d’Edo, fait de logements mitoyens. C’est dans cet environnement que se déroulent de nombreuses histoires de Rakugo.

Ryô 両 : Unité monétaire et pièce en or de l’époque Edo.

1 ryô correspond à 80 000 yens actuels, soit 700 euros environ.

Sensei 先生 : Littéralement « celui qui est né avant ».

Terme générique pour désigner le « professeur », « celui qui sait ». Dans le Rakugo, on s’adresse à un maître en l’appellant shishô師匠 et non pas sensei.

Sensu 扇子 : L’éventail.

Avec le ténugui (la serviette de tissu), c’est l’accessoire indispensable des rakugoka. Il peut devenir selon le personnage que le conteur joue, un sabre, des baguettes, un kiséru (pipe traditionnelle), le cadran d’un pousse-pousse…

Shin.uchi 真打 : À l’origine, shin.uchi s’écrivait 芯打.


Le premier kanji 芯signifie « mèche de bougie ». Littéralement « frapper la mèche ». Depuis l’époque Edo ce sont les grands maîtres qui clôturent les séances. Dans les yosé d’Edo, ils « frappaient la mèche » pour éteindre la lumière derrière eux.

Shinjû 心中 : Le double suicide.

Il ne s’agit pas d’un terme spécifique du rakugo mais sa présence dans le titre original nous renvoie à Shinagawa shinjû (Double suicide à Shinagawa), célèbre histoire du répertoire kuruwa banashi.

Ténugui 手ぬぐい : La serviette de tissu.

Avec le sensu (l’éventail), c’est l’accessoire indispensable des rakugoka. Il peut devenir selon le personnage que le conteur joue, un livre, un porte-monnaie, une lettre, une assiette…

Yosé 寄席 : Les théâtres de rakugo.

Yoshiwara吉原 : Le « quartier rouge » de l’époque Edo.

Zabuton 座布団 : Le gros coussin sur lequel le rakugoka est assis.

Zenza 前座 : Littéralement « celui qui s’assoit en premier ».

La deuxième étape de la formation qui dure entre 3 et 5 ans, selon ses capacités.
C’est la période la plus intense.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Vocabulaire du Rakugo (temps de lecture : environ 3 minutes)

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

©Cyril-Coppini - All Rights Reserved