L'échappée rakugo

Tenugui
Le processus de teinture selon la technique chûsen

(Retrouvez l’intégralité de ce texte et ses illustrations
dans le volume 2 de Le Rakugo, à la vie, à la mort,
disponible le 10 novembre 2021)

La technique chûsen est une des formes d’artisanat traditionnel japonais qui reflète bien son âme et qui, dans l’ombre, permet au rakugo d’exister. Elle consiste à teinter le tissu tout en l’aérant et en lui donnant un toucher agréable mais aussi à retenir l’humidité.
Le processus se découpe en quatre grandes étapes.

1. Le design :
On détermine les motifs, leur emplacement et les couleurs.

2. La découpe des pochoirs :
Elle se déroule dans l’atelier d’un spécialiste du katakami, la technique pour teindre les tissus à l’aide de pochoirs découpés dans du papier washi (papier artisanal japonais fabriqué à partir de fibres de mûrier) rehaussé avec de l’extrait d’astringent de kaki et sur lequel le motif est dessiné à la main.

3. La teinture :
On accroche le pochoir sur un cadre en bois. On colle le tissu. La partie collée ne sera pas teinte. On retourne le tissu et on colle les couches suivantes les unes après les autres. On dispose de la sciure de bois sur la surface qui a été recouverte de colle. La colle durcit. C’est là que la technique chûsen entre en jeu : on dispose le tissu sur une table spéciale et on commence la teinture, un compresseur aspire le colorant et l’injecte dans le tissu.

4.La finition :
On nettoie la colle qui est restée accrochée. On fait sécher grâce à un système de rouleaux qui permettent en même temps d’éviter les faux plis.
On enroule et on entasse les tissus qui sont secs. On les retourne les uns après les autres et ils sont prêts pour la découpe.
Fini !

Le Rakugo, à la vie, à la mort  Volume 2 – Résumé

Kikuhiko (futur Yakumo, huitième du nom) et Sukeroku vivent dans la pauvreté et partagent le même appartement. C’est alors que la nouvelle tant attendue tombe : les deux amis sont autorisés à devenir shin.uchi !
Mais derrière cette promotion se cache de nouveaux drames… 
Les incertitudes de Kikuhiko sur son talent pour le rakugo le rongent quand son maître lui apprend la terrible vérité sur la relation entre les « Yakumo » et les « Sukeroku ».
Entrez dans le cœur de l’histoire de Yakumo et de Sukeroku !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Tenugui – Le processus de teinture selon la technique chûsen (Retrouvez l’intégralité de ce texte et ses illustrations dans le volume 2 de Le Rakugo, à la vie, à la mort, disponible le 10 novembre 2021)

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

©Cyril-Coppini - All Rights Reserved